XX
X


Dunkerque (vo) (VOST)
X


Film américain de Christopher Nolan avec Fionn Whitehead, Tom Hardy, Mark Rylance
Durée : 1h47


Synopsis :
Le récit de la fameuse évacuation des troupes alliées de Dunkerque en mai 1940


Critiques :
Pour ce film-là, comme pour les autres, Christopher Nolan détourne un genre classique pour une interprétation plus psychologique. C’est sa force : d’un fait de guerre assimilable à une débâcle, il tire une épopée humaine.
La Voix du Nord


Loin des odyssées spatiales aux ressorts abracadabrantesques ou des sagas superhéroïques encombrées par leur mythologie, Christopher Nolan trouve dans ce matériau historique l’occasion de livrer son film le plus précis, épuré et intense.
Les Inrockuptibles

Filmé à la pellicule, Dunkerque a relevé d'innombrables défis dans un souci d'authenticité. Navires de l'époque, disposition géométrique des soldats... Le spectateur sort de la salle avec une question en tête: Comment ont-ils pu tourner un tel film?
Le Figaro

Barbara
X


Film français de Mathieu Amalric avec Jeanne Balibar, Mathieu Amalric, Vincent Peirani
Durée :


Synopsis :
Une actrice va jouer Barbara, le tournage va commencer bientôt. Elle travaille son personnage, la voix, les chansons, les partitions, les gestes, le tricot, les scènes à apprendre, ça va, ça avance, ça grandit, ça l'envahit même. Le réalisateur aussi travaille, par ses rencontres, par les archives, la musique, il se laisse submerger, envahir comme elle, par elle.


Critiques :
Mathieu Amalric qui joue un réalisateur transi et fasciné devant le sujet de son adoration, fan déboussolé, metteur en scène enamouré qui n’ose se déclarer à cette actrice, Brigitte, dont on se sait plus si elle interprète son rôle ou Barbara elle-même. Mise en abyme déconcertante dans laquelle batifole Jeanne Balibar qui montre l’étendue de son talent, de comédienne comme de chanteuse. Sa fantaisie est-elle celle de son personnage d’actrice ou celle de Barbara ? Barbara renaît et revit néanmoins, sous les traits de cette actrice qui est comme un calque de son modèle. On la retrouve chez elle, seule la nuit, quand elle écrit, improvise, danse, rumine, en tournée avec ses musiciens, sur scène, à Précy (la maison où vivait la chanteuse) et sur le tournage puisque tout est imbriqué. Jeanne Balibar est impressionnante de mimétisme et parvient aussi à composer une Brigitte-Barbara, originale et excentrique, forte et fragile, émouvante et attachante. Mathieu Amalric livre un déroutant puzzle Ce film de Mathieu Amalric est un exercice singulier, inclassable, déroutant qui cherche son chemin en route. Il tient de plusieurs genres, poème, essai, improvisation. Mais aussi, un peu, de la boule à facettes, par son effet stroboscopique qui ne découpe qu’une partie de la silhouette. Au spectateur de reconstituer ce puzzle et de battre le rappel de ses propres souvenirs pour assembler le tout.
La Croix


Petit paysan
X


Film français de Hubert Charuel avec Swann Arlaud, Sara Giraudeau, Bouli Lanners
Durée : 1h30


Synopsis :
Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Sa vie s’organise autour de sa ferme, sa sœur vétérinaire et ses parents dont il a repris l’exploitation. Alors que les premiers cas d’une épidémie se déclarent en France, Pierre découvre que l’une de ses bêtes est infectée. Il ne peut se résoudre à perdre ses vaches. Il n’a rien d’autre et ira jusqu’au bout pour les sauver.


Critiques :
Ce film a été présenté à la 56ème Semaine de la Critique, dans le cadre du Festival de Cannes 2017.

Une fiction émouvante, lointainement inspirée par la crise de la "vache folle", qui s'impose comme l'une des découvertes majeures de l'année du côté de la production française.
Marianne

Cette fiction sur les difficultés d’un éleveur de vaches laitières, inspirée des épisodes de panique liés à l’épidémie de la vache folle ou à celle de la fièvre aphteuse, Charuel l’a tournée dans la ferme même de ses parents (qu’il fait également apparaître dans de petits rôles), moins comme un banal retour aux origines que pour explorer de l’intérieur les angoisses dévorantes d’un milieu peu représenté au cinéma.
rès vite, le récit endosse les codes du thriller psychologique, emboîtant le pas d’un personnage sous pression qui s’engage dans une voie de dissimulation et de mensonge. Solitaire et maniaque, Pierre pèche par une excessive volonté de contrôle, luttant seul contre la propagation d’un mal invisible qui suscite chez lui une véritable obsession.
S’enclenche alors la double mécanique du déni et de la paranoïa : en cherchant à se dérober à une réalité (la contamination du troupeau), Pierre se laisse envahir par sa propre inquiétude, qu’il projette sur les autres, voisins, parents et amis. Toute personne extérieure à son exploitation devient pour lui une menace et le voilà bientôt qui se laisse engloutir par ses malversations.


Otez-moi d'un doute
X


Film français de Carine Tardieu avec François Damiens, Cécile de France, André Wilms
Durée : 1h 40


Synopsis :
Erwan, inébranlable démineur breton, perd soudain pied lorsqu’il apprend que son père n’est pas son père.
Malgré toute la tendresse qu’il éprouve pour l’homme qui l’a élevé, Erwan enquête discrètement et retrouve son géniteur : Joseph, un vieil homme des plus attachants, pour qui il se prend d’affection.
Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Erwan croise en chemin l’insaisissable Anna, qu’il entreprend de séduire. Mais un jour qu’il rend visite à Joseph, Erwan réalise qu’Anna n’est rien de moins que sa demi-sœur. Une bombe d’autant plus difficile à désamorcer que son père d'adoption soupçonne désormais Erwan de lui cacher quelque chose…


Critiques :
Film présenté au Festival de Cannes - Quinzaine des réalisateurs

Carine Tardieu était déjà l’auteure de deux comédies décalées, La Tête de maman et Du vent dans mes mollets, qui révélaient un vrai talent d’écriture, et un sens aigu de la direction d’acteurs. Pour la seconde fois, elle a collaboré pour le scénario avec Michel Leclerc, réalisateur des subtils Le Nom des gens et La Vie très privée de Monsieur Sim, dont on peut penser que la griffe incisive et sensible ont été un atout. Le mérite d’Ôtez-moi d’un doute est de peindre une belle galerie de personnages, sans lourdeur dans l’ancrage sociologique, les statuts socioprofessionnels d’Erwan, Anna et les autres ayant pour fonction de donner un cadre réaliste à une comédie des sentiments par ailleurs « inspirée de faits réels », alibi naturaliste trop souvent avancé par des scénaristes et affichistes en mal d’inspiration, ce qui n’est pas le cas ici.
Une comédie d’auteur attachante sur la fragilité des liens familiaux. Carine Tardieu réussit une œuvre sans doute mineure mais bien supérieure à la moyenne des productions hexagonales optant pour le même genre.

Seven Sisters (VF)
X


Film Tommy Wirkola avec Noomi Rapace, Glenn Close, Willem Dafoe
Durée:


Synopsis :
Interdit aux moins de 12 ans
2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman. Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement…


Critiques :
Bien ficelée, cette dystopie portée par la performance de Noomi Rapace est la belle surprise de cette fin d'année.
Closer

Un scénario original, traité sous forme de thriller s-f, et qui donne à Noomi Rapace l’occasion de se multiplier par 7 : qui s’en plaindrait ?
Le Dauphiné Libéré

Malgré ses faiblesses de budget qui limitent les ambitions visuelles et esthétiques, le cluedo high tech sur fond de musique tronique, est un passe-temps généreux qui sait aussi insuffler son rythme.
aVoir-aLire.com

Bonne pomme
X


Film français de Florence Quentin avec Gérard Depardieu, Catherine Deneuve, Chantal Ladesou
Durée : 1h41


Synopsis :
Gérard en marre d’être pris pour une bonne pomme par sa belle famille. Il quitte tout et part reprendre un garage dans un village niché au fin fond du Gâtinais… En face du garage, il y a une ravissante auberge, tenue par Barbara: une femme magnifique, déconcertante, mystérieuse, imprévisible. Leur rencontre fera des étincelles…


Critiques :
Cette comédie, un rien désuette, offre à Gérard Depardieu et Catherine Deneuve de joyeuses retrouvailles.
Femme actuelle

Une comédie à l’ancienne, qui cultive le côté nostalgie du bonheur qui est dans le pré, pour peu que Catherine Deneuve soit dans les parages : Gérard Depardieu, qui la retrouve pour la dixième fois, ne s’y trompe pas !
Dauphiné libéré

Nos années folles
X


Film français d'André Téchiné avec Pierre Deladonchamps, Céline Sallette, Grégoire Leprince-Ringuet
Durée : 1h43
Film Evénéments 70ème anniversaire au Festival de Cannes 2017


Synopsis :
La véritable histoire de Paul qui, après deux années au front, se mutile et déserte. Pour le cacher, son épouse Louise le travestit en femme. Dans le Paris des Années Folles, il devient Suzanne. En 1925, enfin amnistié, Suzanne tentera de redevenir Paul…


Critiques :
Le film d’André Téchiné, son meilleur depuis des années, avance entre deux influences protectrices. D’un côté, le lyrisme poétique de Jean Renoir, avec ces ouvrières au travail dans leur atelier de couture : gestes précis, rires en dépit des privations subies et solidarité sans faille devant les obstacles que leur oppose la vie. On se croirait dans une chanson du Front populaire… De l’autre, l’extravagance superbe de Max Ophüls : la petite scène du cabaret où se produit Paul/Suzanne évoque, en modèle réduit, le cirque de Lola Montès (1955). Le meneur de jeu à houppette (Michel Fau) est le reflet grotesque de Peter Ustinov, et le public pose à ceux que l’on contraint de s’exhiber sur scène des questions brutales et impudiques, auxquelles Paul, comme Lola chez Ophüls, ne peut pas répondre.
Mais c’est Téchiné et lui seul que l’on retrouve dans la présence obsédante des corps : ceux, virils, qui se féminisent et ceux, très beaux, que la guerre disloque. La découverte de sa propre peau – à laquelle il ne s’était pas vraiment attaché en tant qu’homme – pousse Paul vers son destin. Et c’est l’irruption d’une autre chair, toute neuve celle-là, qui le scellera. Avec le bébé qu’elle attend, c’est la réalité qui reprend brutalement possession de Louise (Céline Sallette, impeccable) après des années d’engourdissement et de mirages. Seulement voilà : la créature qu’elle aura contribué à créer lui résiste, désormais.
Télérama

Dans un recoin de ce monde (vf) (VF)
X


Film japonais de Sunao Katabuchi
Durée : 2h06


Synopsis :
La jeune Suzu quitte Hiroshima en 1944, à l'occasion de son mariage, pour vivre dans la famille de son mari à Kure, un port militaire. La guerre rend le quotidien de plus en plus difficile, malgré cela, la jeune femme cultive la joie et l'art de vivre. Mais en 1945, un bombardement va éprouver son courage.


Critiques :
Une perle merveilleuse dans le cinéma d’animation nippon.
Bande à part

Derrière ce titre poétique et assez énigmatique se cache une histoire que l’on pourrait croire avoir déjà vue maintes fois au cinéma : le traumatisme de la population japonaise, les conséquences de la Seconde Guerre mondiale et du drame perpétré à Hiroshima en août 1945. (…) Mais Katabuchi propose ici autre chose : se focaliser sur l’avant, sur le passage du paisible à l’inconcevable, sur la vie.

Critikat.com


Petit Spirou
X


Film français de Nicolas Bary avec Sacha Pinault, Pierre Richard, François Damiens
Durée : 1h26


Synopsis :
Petit Spirou, comme toute sa famille avant lui, a un destin professionnel tout tracé. Quand sa mère lui annonce qu’il intègrera dès la rentrée prochaine l’école des grooms, Petit Spirou, avec l’aide de ses copains, va profiter de ses derniers jours de classe pour déclarer sa flamme à Suzette. Et pas n’importe comment. Ils décident de vivre une aventure extraordinaire


Le sens de la fête
X


Film français d'Eric Toledano, Olivier Nakache avec Jean-Pierre Bacri, Jean-Paul Rouve, Gilles Lellouche
Durée : 1h57


Synopsis :
Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.


Gabriel et la montagne (vo)
X


Film brésilien de Fellipe Barbosa avec João Pedro Zappa, Caroline Abras, Alex Alembe
Durée : 2h 11


Synopsis :
Avant d'intégrer une prestigieuse université américaine, Gabriel Buchmann décide de partir un an faire le tour du monde. Après dix mois de voyage et d'immersion au cœur de nombreux pays, son idéalisme en bandoulière, il rejoint le Kenya, bien décidé à découvrir le continent africain. Jusqu'à gravir le Mont Mulanje au Malawi, sa dernière destination.


Critiques :
(...) le film de Barbosa se distingue également par son intelligence d’écriture, empêtrant le spectateur dans une identification/rejet de ce marcheur aussi solaire qu’insupportable, et une impressionnante rigueur esthétique, jamais galvaudée sur l’autel de son naturalisme.
Positif

inspiré d’une histoire authentique, le film de Fellipe Barbosa est un voyage à travers les pays et les paysages qu’arpente le personnage, lequel accomplit de fait un émouvant voyage intérieur pour se dépouiller des liens qui le rattachent au monde et pour mettre son âme à nu, dans une ascension finale qui est comme son Stromboli à lui.
Le Dauphiné libéré

Barbosa filme avec délicatesse et bienveillance, rend hommage à son camarade sans faire l’impasse sur son arrogance de petit Blanc qui prétend se fondre dans les cultures locales et signe un carnet de voyage aux accents mystiques doublé d’un portrait grinçant du touriste à l’étranger.
Le Nouvel Observateur

Good Time (vo) (VOST)
X


Film américain de Ben Safdie, Joshua Safdie avec Robert Pattinson, Ben Safdie, Jennifer Jason Leigh
Durée : 1h40


Synopsis :
Un braquage qui tourne mal… Connie réussit à s'enfuir mais son frère Nick est arrêté.
Alors que Connie tente de réunir la caution pour libérer son frère, une autre option s'offre à lui : le faire évader. Commence alors dans les bas-fonds de New York, une longue nuit sous adrénaline.


Critiques :
La réussite de Good Time tient à son concept minimaliste et à son usage surprenant des codes inféodés aux divertissements populaires. Aussi délicate et affectée soit la façon dont Benny et Joshua Safdie y observent leurs personnages, c’est aux films d’action badass eighties et nineties que s’en remet le long-métrage. Sinon ici que la sensibilité inhérente au genre du mélodrame influence toute la structure. Sous cet angle, Good Time apparaît comme une sorte de buddy movie dont les antihéros ne trouvent jamais l’alter ego, ou du moins ne le côtoient que sur un laps de temps tristement éphémère - c’est le cas avec la jeune fille, ou encore avec le détenu au visage tuméfié.(...) L’ouverture contrainte au monde de Nick, dans le final, doit-elle être perçue comme une délivrance rendue possible par le sacrifice de Connie ? La question reste en suspens, et tant mieux. Ce voyage au bout de la nuit, tout en s’en tenant à un habile mélange d’influences entre mélodrame d’auteur et réalisations plus mainstream, s’avère l’un des meilleurs films du duo du Queens. Expérience fougueuse autant que poignante, de la fraternité, de l’intime et de l’impassibilité ordinaire.

Lou et l'île au sirènes
X


Film d'animation de Masaaki Yuasa
Durée : 1h 52


Synopsis :
À la suite du divorce de ses parents, Kai, un collégien solitaire, quitte Tokyo pour un petit village de pêcheurs. Pour occuper son temps, il compose de la musique électronique et rejoint un peu à contre coeur le groupe formé par ses deux camarades de lycée, Yûho et Kunio. Il accepte d'aller répéter avec eux sur une île mystérieuse. C’est alors que sa vie monotone bascule quand, grâce à sa musique, il rencontre en secret Lou, une sirène qui devient son amie. Lou se révèle une chanteuse et danseuse hors pair, et bientôt elle se joint au groupe. Le secret ne tarde pas à exploser au grand jour et les habitants du village découvrent avec stupeur l’existence de Lou. Hélas, les légendes sont tenaces et certains villageois y voient un signe annonciateur de catastrophes… Kai et Lou arriveront ils à rassurer les villageois ?




Critiques :
"Lou et l’île aux sirènes" regorge d’énergie et de trouvailles visuelles, tant dans les couleurs que dans la représentation de l’eau. Les amateurs d’Abyss, où James Cameron se livrait à d’étranges manipulations aquatiques, apprécieront l’hommage. Bref, un véritable feu d’artifce d’idées visuelles qui renouvelle joyeusement l’univers du manga.
Télérama

Mother ! (vo)
X


Film américain en VO de Darren Aronofsky avec Jennifer Lawrence, Javier Bardem, Ed Harris
Durée : 2h02


Synopsis :
Un couple voit sa relation remise en question par l'arrivée d'invités imprévus, perturbant leur tranquillité.


Critiques :
Le réalisateur de Black Swan fait vivre au spectateur une expérience d’une rare intensité dans ce thriller fantastique extrêmement anxiogène.
20 minutes

Pour Aronofsky, un film-somme. Pour le spectateur, une expérience démente.
CinemaTeaser


C’est pour ce genre de films qu’on aime aller au cinéma. Un film qui ne laisse pas indifférent, qui happe jusqu’à la dernière seconde, qui effraie, fait gigoter sur son siège, assèche la bouche, fait mal aux tripes.
Elle


Une famille syrienne (vo)
X


Film franco belge de Philippe Van Leeuw avec Hiam Abbass, Diamand Bou Abboud, Juliette Navis
Durée :


Synopsis :

Dans la Syrie en guerre, d'innombrables familles sont restées piégées par les bombardements. Parmi elles, une mère et ses enfants tiennent bon, cachés dans leur appartement. Courageusement, ils s’organisent au jour le jour pour continuer à vivre malgré les pénuries et le danger, et par solidarité, recueillent un couple de voisins et son nouveau-né. Tiraillés entre fuir et rester, ils font chaque jour face en gardant espoir


Critiques :
A la fois film militant et grand moment de cinéma, cette chronique très dure donne à réfléchir. On ne peut que vivement la recommander;
20 Minutes

Dans son personnage fort et charismatique au cœur du récit, Hiam ­Abbass bouleverse, aux côtés des non moins émouvantes Juliette Navis et ­Diamand Bou Abboud. Ce film devrait aider à modifier le regard sur les réfugiés.
La Croix

Le petit Spirou
X


Film français de Nicolas Bary avec Sacha Pinault, Pierre Richard, François Damiens
Durée 1h26


Synopsis :
Petit Spirou, comme toute sa famille avant lui, a un destin professionnel tout tracé. Quand sa mère lui annonce qu’il intègrera dès la rentrée prochaine l’école des grooms, Petit Spirou, avec l’aide de ses copains, va profiter de ses derniers jours de classe pour déclarer sa flamme à Suzette. Et pas n’importe comment. Ils décident de vivre une aventure extraordinaire.


Critiques :
Petit Spirou, comme toute sa famille avant lui, a un destin professionnel tout tracé. Quand sa mère lui annonce qu’il intègrera dès la rentrée prochaine l’école des grooms, Petit Spirou, avec l’aide de ses copains, va profiter de ses derniers jours de classe pour déclarer sa flamme à Suzette. Et pas n’importe comment. Ils décident de vivre une aventure extraordinaire.

Faute d'amour (vo) (VOST)
X


Film russe d'Andrey Zvyagintsev (vo)avec Alexey Rozin, Maryana Spivak, Marina Vasilyeva
durée 2H08
Prix du Jury au Festival de Cannes 2017


Synopsis :
Boris et Genia sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser... Aucun des deux ne semble avoir d'intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu'à ce qu'il disparaisse.


Critiques :
Si Léviathan s’en prenait déjà au pouvoir politique autant qu’au peuple russe, Faute d’amour poursuit la diatribe sans aucune compassion. Ici, la société russe - malade, aliénée - et ses archétypes éculés font office de principe fondateur. Symptôme de cette altération, le destin d’Aliocha, enfant mal aimé et délaissé, traduit l’absence de sentiments et d’amour qui semble avoir corrompu le pays.

Dans un recoin de ce monde
X


Film d'animation japonais de Sunao Katabuchi
Durée : 2h05

Mention du jury Festival d'Annecy 2017


Synopsis :
La jeune Suzu quitte Hiroshima en 1944, à l'occasion de son mariage, pour vivre dans la famille de son mari à Kure, un port militaire. La guerre rend le quotidien de plus en plus difficile, malgré cela, la jeune femme cultive la joie et l'art de vivre. Mais en 1945, un bombardement va éprouver son courage.


Critiques :
A la fois vaste et modeste, le film embrasse tout, de la limpidité d’une balade à marée basse à l’énergie d’une dispute ou d’une lessive au grand air, de la confusion d’une alerte à la bombe à la culpabilité absolue du deuil.
Télérama

Derrière ce titre poétique et assez énigmatique se cache une histoire que l’on pourrait croire avoir déjà vue maintes fois au cinéma : le traumatisme de la population japonaise, les conséquences de la Seconde Guerre mondiale et du drame perpétré à Hiroshima en août 1945. (…) Mais Katabuchi propose ici autre chose : se focaliser sur l’avant, sur le passage du paisible à l’inconcevable, sur la vie.
Critikat.com

Ample et captivant, ce dessin animé dit aussi beaucoup de l’époque et du pays. Mais, gardant une certaine distance avec son sujet. Sunao Katabuchi préfère suggérer sa condamnation d’un conflit destructeur. Un point de vue subtil qui a séduit deux millions de spectateurs au Japon et le jury du dernier Festival d’Annecy qui lui a remis son prix.
La Croix


dim 24 septembre 15h30
Petit paysan
17h30
DP
Bonne pomme
20h45
DP
Dunkerque (vo) (VOST)
lun 25 septembre 20h45
Petit paysan
mar 26 septembre 20h45
DP
Gabriel et la montagne (vo)
mer 27 septembre 20h45
Nos années folles
jeu 28 septembre Pas de séance prévue
ven 29 septembre 17h30
Mother ! (vo)
20h45
Une famille syrienne (vo)
sam 30 septembre 15h30
Lou et l'île au sirènes
17h30
Barbara
20h45
DP
Mother ! (vo)
dim 01 octobre 15h30
DP
Lou et l'île au sirènes
17h30
Petit paysan
20h45
DP
Barbara
lun 02 octobre 17h30
DP
Une famille syrienne (vo)
20h45
DP
Nos années folles
mar 03 octobre 20h45
DP
Petit paysan
La suite du programme sera disponible prochainement.
 
mentions légales
© Toile d'Essai

Ce site vous permet d'accèder à toutes les informations nécessaires pour connaître le tarif, les horaires du jour ainsi que la programmation ds jours suivants. Vous y trouverez également un plan d'accès sur la page INFOS PRATIQUES.