XX
X


Wallace et Gromit, les inventuriers (vf) (VF)
X


Films d'animation de Nick Park
Durée : 54 mn


Synopsis :
Wallace, inventeur farfelu, et son flegmatique chien Gromit, enchainent les aventures rocambolesques et les rencontres improbables. D’un voyage sur la Lune dans Une grande excursion à l'hébergement d'un locataire peu recommandable dans Un mauvais pantalon, redécouvrez les deux premiers volets de leurs folles péripéties.


Critiques :
ne occasion de retrouver, dans cet assemblage de ses deux premiers courts-métrages, l’univers et les personnages cocasses du roi de l’animation en pâte à modeler.

Le Géant de fer (vf) (VF)
X


Film américain de Brad Bird avec Eli Marienthal, Vin Diesel, Jennifer Aniston
Durée : 1h25


Synopsis :
Quelque chose de gigantesque se profile à l’horizon. Hogarth Hugues vient tout juste de sauver un énorme robot tombé du ciel. Le jeune Hogarth a désormais un très grand ami et un problème encore plus grand : Comment garder secrète l’existence d’un géant de 15m, mangeur d’acier (avec un penchant pour les voitures de la décharge qui sont délicieuses) ? Cette mission se complique encore plus lorsqu’un agent du gouvernement un peu trop curieux arrive en ville pour chasser « l’envahisseur alien » et que les forces terrestres, maritimes et aériennes des militaires américains sont envoyées pour démolir le géant. Résultat : une incroyable aventure faite de métal, de magie, mais surtout pleine de cœur.


Critiques :
Mais qu'est-ce qu'on l'aime ce géant de fer ! Du haut de ses vingt mètres, avec son appétit féroce pour la ferraille, son regard clignotant jaune si naïf et enfantin, sa grandeur est aussi belle que sa timidité et sa maladresse. Le Géant de fer est un bijou enchanteur, une fable humaniste contemporaine, qui résonne plus encore en ces temps difficiles.
Benshi

Tout le monde debout
X


Film français de Franck Dubosc avec Franck Dubosc, Alexandra Lamy, Elsa Zylberstein
Durée : 1h47


Synopsis :
Jocelyn, homme d'affaire en pleine réussite, est un dragueur et un menteur invétéré. Lassé d'être lui-même, il se retrouve malgré lui à séduire une jeune et jolie femme en se faisant passer pour un handicapé. Jusqu'au jour où elle lui présente sa sœur elle-même handicapée...


Critiques :
Soignée, rythmée, élégante, la comédie réalisée par Franck Dubosc est riche en moments hilarants.
Le Parisien

Au final, Tout le monde debout est une sympathique comédie romantique qui n’exclut pas quelques moments plus graves et qui trouve toujours le bon ton pour traiter son sujet. Comme quoi il est bel et bien possible de faire des bons films avec des bons sentiments.
aVoir-aLire.com

Petite surprise : devenu réalisateur, Franck Dubosc s’est écrit un rôle qui diffère un peu de l’habituel crâneur imbu de lui-même. (...) On excuse quelques traits d’humour épais devant la grâce d’un dîner aux chandelles dans une piscine. Et devant une jolie idée scénaristique qui honore l’intelligence des femmes et atteste d’un regard tendre et juste sur le handicap.
Télérama

Wajib, l'invitation au mariage
X


Larguées
X


Film français d' Eloïse Lang avec Miou-Miou, Camille Cottin, Camille Chamoux
Durée 1h32


Synopsis :
Rose et Alice sont deux sœurs très différentes. Rose est libre et rock n’roll. Alice est rangée et responsable. Elles ne sont d’accord sur rien, à part sur l’urgence de remonter le moral de Françoise, leur mère, fraîchement larguée par leur père pour une femme beaucoup plus jeune. La mission qu’elles se sont donnée est simple « sauver maman » et le cadre des opérations bien défini : un club de vacances sur l’Ile de la Réunion…


Critiques :
Miou-Miou, Camille Cottin et Camille Chamoux forment le trio de cette comédie poilante dont on aime la bonne humeur et les dialogues savoureux. Un vrai coup de coeur !
Femme actuelle

On craque pour la complicité qui lie les deux Camille, tandis que Miou-Miou, pudique et moderne, laisse dévoiler le visage d’une sexagénaire encore pleine de vie et d’envies.
Elle

Dignes héritières des Bronzés, les drôlesses Camille Cottin et Camille Chamoux donnent tout son piment à cette comédie générationnelle hilarante et sans tabous sur les affres de la famille, de l’amour et de l’âge.
Le Journal du Dimanche

Everybody Knows (VF) (VF)
X


Film espagnol d'Asghar Farhadi avec Penélope Cruz, Javier Bardem, Ricardo Darín
Durée


Synopsis :
A l’occasion du mariage de sa sœur, Laura revient avec ses enfants dans son village natal au cœur d’un vignoble espagnol. Mais des évènements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui.


Critiques :
Il n'est pas vraiment surprenant d'appendre qu'Everybody Knows d'Asghar Farhadi sera le film d'ouverture du 71ème Festival de Cannes, en parallèle de sa sortie dans les salles françaises. Passé à deux reprises par la Compétition grâce au Passé et au Client, avec deux Prix d'Interprétation et un Prix du Scénario à la clé, le cinéaste iranien signera son troisième passage sur la Croisette, et concourra dans la section la plus prisée de la sélection officielle, qui sera dévoilée le 12 avril.

Comme des garçons
X


Amoureux de ma femme
X


Everybody Knows (VO) (VOST)
X


Film espagnol d'Asghar Farhadi avec Penélope Cruz, Javier Bardem, Ricardo Darín
Durée :


Synopsis :
A l’occasion du mariage de sa sœur, Laura revient avec ses enfants dans son village natal au cœur d’un vignoble espagnol. Mais des évènements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui.


La route sauvage (vo) (VOST)
X


Film américain d'Andrew Haigh avec Charlie Plummer, Chloë Sevigny, Steve Buscemi
Durée : 2h01


Synopsis :
Charley Thompson a quinze ans et a appris à vivre seul avec un père inconstant.
Tout juste arrivé dans l’Oregon, le garçon se trouve un petit boulot chez un entraineur de chevaux et se prend d’affection pour Lean on Pete, un pur-sang en fin de carrière.
Le jour où Charley se retrouve totalement livré à lui-même, il décide de s’enfuir avec Lean on Pete, à la recherche de sa tante dont il n'a qu’un lointain souvenir.
Dans l'espoir de trouver enfin un foyer, ils entament ensemble un long voyage…


Critiques :
Adapté d’un roman, le nouveau film d’Andrew Haigh brille par sa simplicité. Un regard juste sur l’adolescence esseulée et la détermination, sur fond de grands espaces ouest-américains, d’amitié avec l’animal, et de célébration des êtres en marge.
Bande à part


Le refus de pesanteur, et l'interdiction de signifier l’arrêt définitif du récit, font toute la beauté envoûtante de La Route sauvage et de l’œuvre de son cinéaste.
Critikat.com

Pour son adaptation au cinéma, le réalisateur britannique Andrew Haigh a choisi la sobriété. Fidèle au roman, la caméra reste constamment au plus près du personnage de Charley, magnifiquement interprété par le jeune Charlie Plummer.
Culturebox -





Kings (vo) (VOST)
X


Film américain de Deniz Gamze Ergüven avec Halle Berry, Daniel Craig, Kaalan Walker
Durée : 1h27


Synopsis :
1992, dans un quartier populaire de Los Angeles.
Millie s’occupe de sa famille et d’enfants qu’elle accueille en attendant leur adoption.
Avec amour, elle s’efforce de leur apporter des valeurs et un minimum de confort dans un quotidien parfois difficile.
A la télévision, le procès Rodney King bat son plein. Lorsque les émeutes éclatent, Millie va tout faire pour protéger les siens et le fragile équilibre de sa famille.


Critiques :
La réalisatrice franco-turque avait marqué les esprits en 2015 avec Mustang (quatre Césars). Avec ce nouveau film tourné en Californie, Deniz Gamze Ergüven n’a rien perdu de sa fougue.
La Voix du Nord

Un film aussi glaçant qu’ardent sur la violence raciale.
Les Fiches du Cinéma

Nul homme n'est une île (vo) (VOST)
X


Documentaire de Dominique Marchais
Durée : 1h36


Synopsis :
« chaque homme est un morceau du continent, une partie de l’ensemble. » Nul Homme n’est une île est un voyage en Europe, de la Méditerranée aux Alpes, où l’on découvre des hommes et des femmes qui travaillent à faire vivre localement l’esprit de la démocratie et à produire le paysage du bon gouvernement. Des agriculteurs de la coopérative le Galline Felici en Sicile aux architectes, artisans et élus des Alpes suisses et du Voralberg en Autriche, tous font de la politique à partir de leur travail et se pensent un destin commun. Le local serait-il le dernier territoire de l’utopie ?


Critiques :
Ainsi, par son point de vue, par sa forme, par le parcours qu’il nous propose, "Nul homme n’est une île" est comme un immense et superbe panoramique horizontal dévoilant une autre société possible, un autre horizon barrant très concrètement la verticalité des pouvoirs politiciens et des marchés capitalistes.
Libération


La singularité du film tient à sa manière de placer ces questionnements sous les auspices d’une pensée et d’une vision esthétiques.
Cahiers du Cinéma


Dans Nul homme n’est une île, il n’y a ni volonté militante, ni une quelconque glorification du repli sur soi dans cette évocation des chemins de traverse que certains citoyens ont décidé d’emprunter. Simplement le constat que, à l’échelle locale, la recherche du bien commun et la réappropriation du territoire peuvent, en nous reconnectant à la nature et au paysage, nous rendre tout simplement heureux.
La Croix

Abracadabra (vo) (VOST)
X


Film espagnol de Pablo Berger avec Maribel Verdú, Antonio de la Torre, José Mota
Durée : 1h 36


Synopsis :
Carmen est mariée à Carlos, un conducteur de grue macho, fan de foot, qui ne lui prête plus guère attention. Après une séance d’hypnose dont il est le cobaye pendant un mariage, Carlos devient le parfait époux. Quelque chose a changé !




Critiques :
ll serait dommage de passer à côté de cet Abracadabra, tant cette comédie douce-amère parvient à jouer intelligemment sur un improbable mélange de genres, et de leurs codes respectifs, pour dépeindre une réalité tristement concrète.(...)Les spectateurs qui ont vu Blancanieves apprécieront le grand écart artistique que le réalisateur est parvenu à effectuer, tout en gardant la même équipe technique. Après sa réappropriation des codes du cinéma muet et noir et blanc des années 1920, Pablo Berger s’essaie cette fois à une fiction parfaitement contemporaine, tant dans sa mise en scène que son écriture. Et pourtant, Berger reste fidèle à une thématique qui lui semble chère, à savoir la dénonciation de la violence qui prend source dans les relations conjugales. Pour cela, il imagine un couple qui ne fonctionne que grâce au déni dont la femme fait montre à l’égard de la nonchalance de son époux.

Comme des garçons
X


Film français de Julien Hallard avec Max Boublil, Vanessa Guide, Bruno Lochet

Synopsis :
Reims, 1969. Paul Coutard, séducteur invétéré et journaliste sportif au quotidien Le Champenois, décide d’organiser un match de football féminin pour défier son directeur lors de la kermesse annuelle du journal. Sa meilleure ennemie, Emmanuelle Bruno, secrétaire de direction, se retrouve obligée de l’assister. Sans le savoir, ils vont se lancer ensemble dans la création de la première équipe féminine de football de France.


Critiques :
Une formidable comédie romantique et féministe qui va droit au but !
Femme actuelle

Totalement dans l'air du temps avec son décorum rétro, ses vannes sur les femmes très OSS 117 et ses maillots de foot sixties, Comme des garçons s'envisage aussi comme une comédie « Trente glorieuses » en hommage aux textes de Goscinny et aux succès populaires de Gérard Oury.
Première

Le film sert ce récit avec efficacité, du casting des joueuses à leur premier grand match contre la volonté de la fédération, en passant par les préjugés auxquels elles ont dû faire face, le tout sur un ton léger, servi par des dialogues percutants et une distribution des plus plaisantes.
Direct Matin


En guerre
X


Film français de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon, Mélanie Rover, Jacques Borderie
Durée : 1h53


Synopsis :
Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. Accord bafoué, promesses non respectées, les 1100 salariés, emmenés par leur porte‑parole Laurent Amédéo, refusent cette décision brutale et vont tout tenter pour sauver leur emploi.



Critiques :
Ni « documenteur » ni brûlot romanesque, le film trouve son équilibre et sa puissance dans un entre-deux passionnant, dans une capacité à distinguer et à resserrer les enjeux dramatiques, à en souligner les enchaînements et la complexité, à en incarner toute la dimension humaine.
Télérama

Conçu comme une vision documentaire des luttes antagonistes qui s’entrechoquent au sein de notre société capitaliste, le deuxième épisode du diptyque social de Stéphane Brizé et Vincent Lindon interpelle par sa radicalité et offre matière au débat. Comme si, le vrai combat ici était de tester notre résistance et notre résignation de (télé)spectateurs passifs.
aVoir-aLire.com

La révolution silencieuse (VOST)
X


Film allemand De Lars Kraume avec Leonard Scheicher, Tom Gramenz, Lena Klenke
Durée : 1h 51


Synopsis :
Allemagne de l'est, 1956. Kurt, Theo et Lena ont 18 ans et s'apprêtent à passer le bac. Avec leurs camarades, ils décident de faire une minute de silence en classe, en hommage aux révolutionnaires hongrois durement réprimés par l'armée soviétique. Cette minute de silence devient une affaire d'Etat. Elle fera basculer leurs vies. Face à un gouvernement est-allemand déterminé à identifier et punir les responsables, les 19 élèves de Stalinstadt devront affronter toutes les menaces et rester solidaires.


Critiques :
La mise en scène, ici, reste convenue, mais le scénario illustre brillamment des thèmes passionnants : le sacrifice, la trahison — d’un idéal, d’un groupe ou d’un amour. Les rebondissements, inattendus, suscitent l’intérêt. Et même l’émotion.
Télérama

Ce film passionnant et bien joué nous plonge en pleine guerre froide et se suit comme un thriller.
Femme Actuelle

Un fait historique captivant et d’une brûlante actualité.
Fiches du Cinéma

Escobar (VF)
X


Film espagnol de Fernando León de Aranoa avec Javier Bardem, Penélope Cruz, Peter Sarsgaard
Durée : 2h03
Interdit aux moins de 12 ans


Synopsis :
Impitoyable et cruel chef du cartel de Medellin, Pablo Escobar est le criminel le plus riche de l’Histoire avec une fortune de plus de 30 milliards de dollars. "L’empereur de la cocaïne" met la Colombie à feu et à sang dans les années 80 en introduisant un niveau de violence sans précédent dans le commerce de la drogue.
Fascinée par son charisme et son pouvoir, la très célèbre journaliste Virginia Vallejo, va s’apercevoir qu’on ne s’approche pas de l’homme le plus dangereux du monde impunément...


Critiques :
Méconnaissable, Xavier Bardem nous bluffe dans le costume de Pablo Escobar, empereur tout-puissant du cartel colombien.
Femme Actuelle

Campé par un Bardem bedonnant et à l’œil torve, qui ressemble plus à un paysan fauché qu’à un puissant multimillionnaire, cet Escobar s’avère passionnant.
Le Parisien

Escobar (vo) (VOST)
X


Film espagnol de Fernando León de Aranoa avec Javier Bardem, Penélope Cruz, Peter Sarsgaard
Durée : 2h03
Interdit aux moins de 12 ans


Synopsis :
Impitoyable et cruel chef du cartel de Medellin, Pablo Escobar est le criminel le plus riche de l’Histoire avec une fortune de plus de 30 milliards de dollars. "L’empereur de la cocaïne" met la Colombie à feu et à sang dans les années 80 en introduisant un niveau de violence sans précédent dans le commerce de la drogue.
Fascinée par son charisme et son pouvoir, la très célèbre journaliste Virginia Vallejo, va s’apercevoir qu’on ne s’approche pas de l’homme le plus dangereux du monde impunément...


Critiques :
Méconnaissable, Xavier Bardem nous bluffe dans le costume de Pablo Escobar, empereur tout-puissant du cartel colombien.
Femme Actuelle

Campé par un Bardem bedonnant et à l’œil torve, qui ressemble plus à un paysan fauché qu’à un puissant multimillionnaire, cet Escobar s’avère passionnant.
Le Parisien

Plaire, aimer et courir vite
X


Film français de Christophe Honoré avec Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps, Denis Podalydès
Durée : 2h12
Film présenté en compétition Officielle Cannes 2018


Synopsis :
1990. Arthur a vingt ans et il est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques, un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. Le temps d’un été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer. Mais cet amour, Jacques sait qu’il faut le vivre vite.


Critiques :
Après une décennie d'explorations, d'expérimentations et d'errances cinématographiques, Christophe Honoré revient au plus près de ce qui fait la grandeur de son cinéma et livre son film le plus personnel, le plus fort, et surtout le plus abouti. Son chef-d’œuvre, tout simplement.
aVoir-aLire.com

Entre objets exigeants, tenants d’une certaine radicalité, et projets susceptibles de toucher le grand public cinéphile, Christophe Honoré a toujours oscillé. "Plaire, aimer et courir vite" nous paraît fusionner ces deux veines et s’impose d’emblée comme sa réussite la plus achevée depuis "Les Chansons d’amour".
Les Inrockuptibles

L'homme qui tua Don Quichotte (vo)
X


Film américain de Terry Gilliam avec Jonathan Pryce, Adam Driver, Olga Kurylenko
Durée : 2h12


Synopsis :
Toby, un jeune réalisateur de pub cynique et désabusé, se retrouve pris au piège des folles illusions d’un vieux cordonnier espagnol convaincu d’être Don Quichotte. Embarqué dans une folle aventure de plus en plus surréaliste, Toby se retrouve confronté aux conséquences tragiques d’un film qu’il a réalisé au temps de sa jeunesse idéaliste: ce film d’étudiant adapté de Cervantès a changé pour toujours les rêves et les espoirs de tout un petit village espagnol. Toby saura-t-il se racheter et retrouver un peu d’humanité? Don Quichotte survivra-t-il à sa folie? Ou l’amour triomphera-t-il de tout?


La suite du programme sera disponible prochainement.
 
mentions légales
© Toile d'Essai

Ce site vous permet d'accèder à toutes les informations nécessaires pour connaître le tarif, les horaires du jour ainsi que la programmation ds jours suivants. Vous y trouverez également un plan d'accès sur la page INFOS PRATIQUES.